Les e-commerçants ne sont que 43 % à utiliser ces méthodes de protection renforcés (par SMS ou par biométrie) 10 millions de français, 33% des Internautes majeurs victimes de cybercrime (Symantec/Norton 2013).