40 % des attaques par injection SQL et 64 % des campagnes de trafic http malveillant concernent les sites de commerce en ligne.